Quels lieux de mémoire ?

Quelques cérémonies dédiées  au deuil périnatal : Au niveau laïque

–  Au cimetière du Père-Lachaise : . www.servicesfuneraires.fr/blog/une-ceremonie-pour-les-tout-petits  a lieu la « cérémonie pour les tout-petits » le deuxième mardi de chaque trimestre : dans un climat de recueillement, les familles sont accueillies, des textes célébrant la vie, l’enfance, l’espoir sont lus. Il  est proposé d’écrire une carte à l’enfant décédé, de la lire, elle sera, avec toutes les autres enterrée dans « le carré des anges » au cimetière parisien de Thiais. www.servicesfuneraires.fr/blog/une-ceremonie-pour-les-tout-petits.

En principe, dans le cimetière principal du département, est réservé un carré d’herbe dans lequel sont répandues les cendres des tout-petits, appelé le carré du souvenir ou carré des anges : http:// www.appl-lachaise.net

Au cimetière  du Père-Lachaise une stèle est dédiée au deuil périnatal dans le jardin du souvenir.

Chez les catholiques :

– En Belgique, l’association Souffle de vie www.souffledevie.be

propose un accompagnement en plusieurs rendez-vous. Avec

Mgr Léonard, ils ont institué des messes pour les

mères ayant perdu leur bébé pendant la grossesse.

Dans différentes églises  il existe un « autel de la consolation » lieu

de recueillement avec une corbeille où l’on peut

déposer une prière, un nom : A Paris : Saint-Louis-d ’Antin,

Notre-Dame-des-Victoires… à Montligeon, http://montligeon.org/qui-sommes-nous

Il y a aussi des veillées dédiées à ces petits enfants, etc.

–  Dans le diocèse de Versailles, une initiative pour dédier, dans les églises, un autel pour la vie, se développe : http://www.padreblog.fr/memoire-enfants-nont-pu-naitre.